Hausse de l’immobilier à Bordeaux

15 janvier 2017

Hausse modérée des taux pour 2017, les conditions vont rester attractives.

La baisse des taux des emprunts immobiliers arrive probablement à son terme.

On constate déjà une remontées des taux.

Certes quelques banques, les moins bien positionnées, ont baissé leurs taux au mois de novembre.

Si les taux tendent à augmenter en 2017, elle sera contenue pour ne pas risquer de remettre en question la dynamique du marché.

Remontée des taux d’emprunt d’Etat (OAT)

Les taux d'emprunt d'Etat français (OAT 10 ans) ont fortement augmenté, de 0,18% en octobre à 0,45% actuellement.

Ces tensions pourraient avoir un impact sur la prise de décision des banques de remonter leurs taux.

Le plancher est probablement atteint, d’autant que des indicateurs laissent à penser que maintenir ce niveau de taux sans peser sur leur rentabilité va devenir de plus en plus difficile pour les banques.

Les facteurs de remontée des taux en 2017

La décision de la Réserve fédérale américaine de remonter ses taux est réelle, certes repoussée après mi-décembre afin de ne pas renforcer les incertitudes suite à l'élection de Donald Trump.

La probable fin du programme de rachat d'actifs de la BCE courant 2017 pourrait également augmenter les tensions sur les taux d'emprunt d'Etat.

Aussi, la rentabilité des Banques peut être mise à mal par  l'adoption de la résiliation annuelle de l'assurance de prêt emprunteur et les recommandations du Comité de Bâle qui veulent davantage de fonds propres détenues par les banques qui accordent des crédits plus risqués.

Les banques maintiennent des objectifs élevés

La conquête de nouveaux clients est toujours un objectif majeur aussi les taux devraient rester attractifs quitte à ce que les marges bancaires restent faibles.

De plus 2017 est une année électorale qui a tendance à rendre les acheteurs attentistes…